Le travail collaboratif, une utopie réaliste !

Certains en parlent, beaucoup essayent, mais peu tiennent le cap !

Passer d’une hiérarchie verticale à un fonctionnement coopératif nécessite, au-delà de la bonne volonté et de l’armada technologique, un important changement de paradigme. D’un management  axé sur la distribution de tâches spécifiques et cadré par un reporting de plus en plus présent, il s’agit de passer à une émulation des équipes, avec pour principaux moteurs l’autonomie, la responsabilisation et la confiance. Car c’est avant tout de confiance qu’il s’agit : croire en l’intellect de ses collaborateurs, croire en la bienveillance d’autrui, croire que diffuser l’information est plus bénéfique que sa rétention… Un système de croyances qui peut s’appuyer sur des vérifications empiriques de plus en plus nombreuses. Les entreprises libérés ont la cote, autant auprès des jeunes talents qu’en bourse.

Au-delà d’une révolution technologique, c’est bien d’une révolution culturelle qu’il s’agit!

Pour poursuive, lisez le très bon article de Pierre Manière, « Le travail collaboratif, nouveau Graal des entreprises » !

3 commentaires sur “Le travail collaboratif, une utopie réaliste !”

  1. « Un système de croyances qui peut s’appuyer sur des vérifications empiriques de plus en plus nombreuses »
    Pourriez-vous développer votre pensée, Sam ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *